Parce que la gastronomie ne se limite pas au caviar et au homard, parce que la street food ne se résume pas au McDo et aux hot dogs, parce que la cuisine maison ne se résume pas aux spaghetti carbo, nous vous entraînons aujourd’hui autour du monde afin de découvrir 10 spécialités qui valent le détour.

Les ramen, Japon

Souvent évoqué dans les mangas et autres anime, le ramen est un plat nippon à base de nouilles de riz baignant dans leur bouillon. Existant dans de nombreuses recettes, il est en réalité beaucoup plus populaire que les sushis au Pays du soleil levant.

Le rougaille saucisse, Île de la Réunion

Plat de la Réunion par excellence, le rougaille saucisse est un plat mijoté qui marie saucisses, piment et tomate à la perfection. Délicieux accompagné d’un simple riz blanc, c’est une spécialité relativement facile à préparer qui ravira vos papilles à tous les coups.

Les empanadas, Argentine

Petits croissants de pâte fourrés à la viande, les empanadas sont depuis quelques temps l’une des spécialités les plus en vogue dans la capitale de notre beau pays. Très simples à préparer, ils nécessitent cependant un minimum d’entraînement pour en faire les frais. Astuce : ils sont encore meilleurs avec un ou deux raisins à l’intérieur.

Le poulet mafé, Sénégal

Simple à préparer, délicieux cuit à l’huile de palme (on sait, on sait…) avec une purée de piment locale, le poulet mafé est un plat cuisiné au beurre de cacahuète pour faire rêver les plus fins gourmets. De plus en plus connu par chez nous, c’est aujourd’hui l’un des plats les plus représentatifs de nombreux pays d’Afrique Subsaharienne dans lesquels il est connu sous différentes appellations.

Le gyros, Grèce

Si beaucoup d’entre nous parlent d’aller « faire un tour au grec » quand ils ont envie d’un kebab, ce n’est pas pour rien. Inventé à Thessalonique dans les années 1950, le gyros est l’ancêtre du bon vieux salade-tomate-oignon que l’on connaît si bien aujourd’hui. Préparé dans une pita avec une quantité généreuse de tzatziki, c’est un véritable bonheur à déguster.

Le pad thaï, Thaïlande

Plat iconique de la street food de Bangkok, le pad thaï mélange entre autres pâtes de riz, tamarin, citron vert et cacahuètes concassées pour révéler de manière surprenante les arômes de chacun de ses ingrédients. S’il est relativement simple à trouver aujourd’hui, il reste rare d’en trouver un dont la saveur soit authentique.

La poutine, Canada

Spécialité la plus connue du pays des caribous, la poutine est d’une part, simple à préparer, et d’autre part, idéale par ces températures glaciales. Pour faire simple (non pas qu’on puisse faire compliqué), il s’agit de couvrir un plat de frites chaudes par de la sauce gravy et des chûtes de fromage. On essaye ?

La harira, Maroc

Plat traditionnel de la rupture du Ramadan, la harira est une soupe à base de tomate, d’épices et de légumes secs (pois-chiche, fèves…). Consommée tout au long de l’année et plus particulièrement en hiver, elle s’accompagne communément de pâtes langue d’oiseaux. Délicieuse une fois assaisonnée à son goût, elle peut, d’un point de vue préparation, rappeler sa cousine la chorba.

Le phó, Vietnam

Plat national vietnamien, le pho se comsomme tout au long de la journée, notamment pour sa propension à fournir force et énergie. Composé de pâtes de riz consommées dans leur bouillon, de viande et d’épices, les maîtres en la matière laissent le bouillon mijoter des heures durant pour extraire les saveurs les plus subtiles.

Le féroce d’avocat, Antilles

Nommé ainsi en référence aux piments rouges qui font partie de sa recette, le féroce est une préparation culinaire faite d’avocat, de morue et d’épices qui en font un met fin et relevé. Servi en purée ou en boulettes, il est très simple à concocter et fera sans aucun doute frétiller les papilles des plus difficiles d’entre nous.


YOUR REACTION?

Facebook Conversations